Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 21:34
Daher Ahmed Farah, une icône de la résistance dans la ligne de mire de Guelleh

Le régime de Monsieur Guelleh, dans sa fuite en avant se retourne contre sa propre population et surtout contre celles et ceux qui lui font de l’ombre : parmi eux, le leader charismatique du parti du Mouvement du Renouveau Démocratique (MRD) Monsieur Daher Ahmed Farah.

Un faux procès lui est intenté depuis plus d’une décennie sous des prétextes falla-cieux mais il gagne toujours: le dossier est vide. Prétextes émanant des personnes peu recommandables qui font partie du premier cercle ethnofasciste du pouvoir, et qui caractérise cette médiocrité institutionnalisé du régime djiboutien au rang desquelles se trouve le sinistre Général autoproclamé Zakaria Cheick Ibrahim qui symbolise à lui tout seul le bras armé du régime. On lui doit, entre autres, la défenestration du Colonel Nasser Aden Guirreh.

Le bras armé du clan au pouvoir veut définitivement achever DAF : le procès programmé pour le lundi 19 mai 2014 obéit aux mêmes mécanismes que les précédents, à savoir que le régime-à travers la complicité du Général Zakaria-cherche à neutraliser un opposant qui a suffisamment fait de l’ombre à Monsieur Guelleh, qui n’a rien à prouver de son engagement, qui a payé un lourd tribut pour son engagement démocratique et son aspiration à la liberté pour le peuple djiboutien. L'infatigable et incorruptible Daher Ahmed Farah dit DAF tient toujours tête à ce régime moyenâgeux parce qu’il a cette conscience de participer à un projet collectif, parce qu’il veut que se réalise un changement dans son pays et au sens radical du terme.

Avec le Docteur Abatte Ebo Adou, Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris, Daher Ahmed Farah fait partie de cette génération d’universitaires insoumis qui refuse de se résigner et qui croit avec une acuité remarquable que l’heure du changement est arrivé. Seulement, ceux qui croient stopper ce train en marche se trompe sur toute la ligne et durablement.

Daher Ahmed Farah, qu’on le veuille ou non, est et reste une icône de la résistance de l’histoire djiboutiennne en train de s’écrire dont il sera difficile de se débarrasser aussi facilement.

Mais on peut toujours essayer...

Houssein IBRAHIM HOUMED
Photo : Daher Ahmed Farah, une icône de la résistance dans la ligne de mire de Guelleh Le régime de Monsieur Guelleh, dans sa fuite en avant se retourne contre sa propre population et surtout contre celles et ceux qui lui font de l’ombre : parmi eux, le leader charismatique du parti du Mouvement du Renouveau Démocratique (MRD) Monsieur Daher Ahmed Farah. Un faux procès lui est intenté depuis plus d’une décennie sous des prétextes falla-cieux mais il gagne toujours: le dossier est vide. Prétextes émanant des personnes peu recommandables qui font partie du premier cercle ethnofasciste du pouvoir, et qui caractérise cette médiocrité institutionnalisé du régime djiboutien au rang desquelles se trouve le sinistre Général autoproclamé Zakaria Cheick Ibrahim qui symbolise à lui tout seul le bras armé du régime. On lui doit, entre autres, la défenestration du Colonel Nasser Aden Guirreh. Le bras armé du clan au pouvoir veut définitivement achever DAF : le procès programmé pour le lundi 19 mai 2014 obéit aux mêmes mécanismes que les précédents, à savoir que le régime-à travers la complicité du Général Zakaria-cherche à neutraliser un opposant qui a suffisamment fait de l’ombre à Monsieur Guelleh, qui n’a rien à prouver de son engagement, qui a payé un lourd tribut pour son engagement démocratique et son aspiration à la liberté pour le peuple djiboutien. L'infatigable et incorruptible Daher Ahmed Farah dit DAF tient toujours tête à ce régime moyenâgeux parce qu’il a cette conscience de participer à un projet collectif, parce qu’il veut que se réalise un changement dans son pays et au sens radical du terme. Avec le Docteur Abatte Ebo Adou, Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris, Daher Ahmed Farah fait partie de cette génération d’universitaires insoumis qui refuse de se résigner et qui croit avec une acuité remarquable que l’heure du changement est arrivé. Seulement, ceux qui croient stopper ce train en marche se trompe sur toute la ligne et durablement. Daher Ahmed Farah, qu’on le veuille ou non, est et reste une icône de la résistance de l’histoire djiboutiennne en train de s’écrire dont il sera difficile de se débarrasser aussi facilement. Mais on peut toujours essayer... Houssein IBRAHIM HOUMED

Partager cet article

Repost 0
Published by houssein ibrahim houmed - dans HOUSSEIN IBRAHIM HOUMED
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog dédié à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • Blog dédié  à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • : Philosophe, Diplômé de l'Université de PARIS-IV-SORBONNE, Professeur de Philosophie des lycées et de l'Université Paul Verlaine, Houssein IBRAHIM HOUMED est également JURISTE en Droit des Affaires.
  • Contact

Recherche

Liens