Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 21:38
L'Amérique, une raclée que Guelleh n'oubliera manifestement jamais...

De Bruxelles à Washington en passant par Paris, l’histoire retiendra l'image d'un peuple en colère qui veut en finir avec la dictature de Guelleh. L'histoire retiendra également que l’année 2014 comme celle de 2013 n’était plus propice à la dictature, à l’asservissement d’un peuple qui s’est d’ailleurs émancipé depuis longtemps de ce régime liberticide, mémoricide et génocidaire mais que le roitelet n’a jamais voulu prendre en compte.

De 1974 à 2014 soit 40 ans, Monsieur Guelleh aura sévi sans vergogne sur le destin de Djibouti durant 40 ans imposant sa vision rétrograde de la vie, de la politique et de la morale. L’ancien policier des mœurs se conduira en seigneur de guerre et sera même l'orchestre central des crimes de guerre, génocide et crimes contre l'humanité. Il a voulu la prostitution de son pays-comme quoi le métier exercé peut parfois avoir des influences néfastes- profondément détruit sur fond d'un canevas fachisant et anachronique se resumant en fait à l'affirmation echevelée des valeurs tribales en vue de conserver son pouvoir à vie: au mépris bien sûr du verdict des urnes.

L’opposition djiboutienne unifiée sous la bannière USN a gagné les élections mais Monsieur Guelleh a preféré imposer sa vision des choses : le hold-up électoral.

Depuis le 22 février 2013, date de la victoire de l'USN une répression aveugle s’abat sur la population djiboutienne qui en paye un lourd tribut : la jeunesse de l’opposition MJO est régulièrement réprimée dans le sang comme celle d’Arhiba qui a bâillonné hier. Les tirs à balles réelles, les tortures et les assassinats sont devenus le quotidien d’un régime sans foi ni loi.

Hasna, Hafez, Sahal, Rayaleh, Mohamed Hassan DIABLE, HARBI à Tadjourah, Arhiba etc... laisseront leurs vies, tous assassinés sur ordre de Guelleh par une milice à la solde du régime. Souvent sans raison valable et justificative. D'autres comme le Colonel Nasser Aden Guirreh seront défenestrés sans raison valable.

A Washington, Monsieur Guelleh aura compris désormais que le peuple djiboutien lui résiste et qu’il lui sera désormais difficile d’étouffer toutes velléités d’opposition. L’écrasante majorité de la population aspire d’ailleurs au changement radical et donc à la fin de l’autocratie guélléenne traumatisée par les pressions de ces manifestations qui l'empêchent de respirer.

Reste que Guelleh aura manifestement choisi de mourir au pouvoir à moins que ce soit sa grave maladie qui l’emporte…

Et, en ce sens, Tous les clignotants sonnent rouges …

Houssein IBRAHIM HOUMED
(5 photos)
Manifestation de Bruxelles devant le Parlement européen. Le tyran djiboutien contraint de se cacher.
Manifestation devant la Maison Blanche. Les Américains et la diaspora djiboutienne main dans la main se sont retrouvés ce jour là devant la Maison Blanche le lundi 5 mai 2014, une journée inoubliable.
Américains et Djiboutiens ensemble contre la dictature.
Le célèbre écrivain Abdourahman Wabéri au micro de Voice Américain.
Un peuple en colère devant la Maison Blanche

Partager cet article

Repost 0
Published by houssein ibrahim houmed - dans HOUSSEIN IBRAHIM HOUMED
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog dédié à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • Blog dédié  à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • : Philosophe, Diplômé de l'Université de PARIS-IV-SORBONNE, Professeur de Philosophie des lycées et de l'Université Paul Verlaine, Houssein IBRAHIM HOUMED est également JURISTE en Droit des Affaires.
  • Contact

Recherche

Liens