Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 18:58

En Hommage à la Famille de Omar HAMADOU TAHIRO qui vit en Suède

 

 

 L’armée éthiopienne continue de massacrer des civils afars et leurs responsables

 

L’armée éthiopienne massacre depuis plus d’une décennie la communauté AFAR d’Ethiopie qu’elle chasse de leurs terres ancestrales. Les AFARS représentent plus de 3 millions d'habitants et disposent d'une autonomie de façade dans leur zone qui constitue une région grande comme deux fois Djibouti et qui traverse le fleuve Awash. 


La même politique de la terre brûlée qu’à Djibouti est pratiquée par la République Fédérale d’Ethiopie, dans l’impunité la plus totale, et sans éveiller le moindre soupçon des médias internationaux et encore moins de l'ONU et des puissances occidentales qui ne sont pas très regardants en matière des droits de l'Homme. 


C’est dans les endroits les plus réculés des régions AFARS, loin des caméras du monde que le régime du TPLF / EPRDF se livre à une barbarie organisée à l’encontre de la communauté AFAR qui se trouve prise en sandwich par les milices issas d’Ethiopie armés par le tyran de Diré-Dawa, Monsieur Ismaël Omar Guelleh qui nourit une haine tenace que rien ne justifie à l’égard de cette communauté. Dans un rapport de l'ONU, l'Ethiopie est classé comme un des régimes les plus repressifs du monde. 

 

C’est ainsi que Monsieur Gourro HAMADOU a été froidement abattu, à bout portant, au milieu des siens, devant son épouse et ses 8 enfants. M. Gourro HAMADOU a été abattu devant sa femme, ses 8 enfants et d'autres villageois. Cette situation intolérable aurait provoqué de vives tensions entre les Afars et de l'armée fédérale. La mort de Monsieur Gouro HAMADOU est la mort de trop et ces massacres perpétrés en toute impunité dure depuis plus de deux décennies. L’arrrivée au pouvoir du Premier Ministre Méles ZENAWI n’aura fait qu’accélerer le calendrier de ce plan machiavélique.

 

Le 20 Avril 2014, le Parti populaire du Peuple AFAR déplorait la mort de 12 civils Afars abattus par la police fédérale près du fleuve Awash. Ce terrorisme d'Etat a été commis par la police fédérale et personne n'a été tenu responsable pour autant. Indigné par cet acte de terreur, les civils d’ Awash auraient bloqués la route d’Addis-Abeba-Djibouti provoquant l'arrêt de toutes les marchandises en provenance du port de Djibouti et exigeant le retrait de l'armée corrompue de la localité. De même, en Mars 2014, la milice de la région de Tigray a été assiégée au quartier Konnaba dans le nord ouest de la région Afar, qui a également terminé en route bloquée à la région du Tigré. C’est dire que la résistance AFAR s’organise…

 

M. Gouro HAMADOU  était un homme d'État bien connu et un éthiopien épris de paix. Il a servi sa communauté dans différentes positions de l'Afar gouvernement régional. M. Guuro a été élu administrateur de Buremodaytu wereda, et a ensuite travaillé au Bureau du développement rural. En outre, M. Guuro était membre du comité de maintien de la paix dans le district de GAWANI. Il est mort alors qu’il tentait d’engager des pourpalers entre le régime éthiopien et les AFARS. Seulement, Tuer des agents de la paix ne fera qu'augmenter la tension existant entre les Afars et le régime d'Addis-Abeba.

 

Nous exigeons, auprès des autorités éthiopiennes, qu’une enquête rapide soit diligentée aux fins d’identifier et de juger les coupables de tels actes monstrueux et barbares. Et que soient mis fin les détentions arbitraires massives et les exécutions extra-judiciaires à l'encontre de la communauté AFAR.

 

Il est temps que ces régimes représsifs de la Corne d’Afrique comprennnent qu’ils ne peuvent pas continuer de tuer les AFARS comme des animaux au risque d'assumer leur propre disparition. La marginalisation d'un peuple pose de façon symptomatique la question de l'unité nationale sinon celle de la viabilité d'une nation. 


La résistance s’organise pour que de telles barbaries n’aient plus tout simplement droit de cité ni en Ethiopie, ni en Erythrée ni à Djibouti.

 

Cela dépend aussi de la capacité réactive de chaque AFAR où qu’il soit pour ne plus accepter la politique du fait accompli et le génocide imposé à son peuple.

 

A mes frères AFARS d'Ethiopie, de Djibouti et d'Erythrée, je vous dis tous "N’ayez pas peur, Réveillez-vous" !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by houssein ibrahim houmed - dans HOUSSEIN IBRAHIM HOUMED
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog dédié à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • Blog dédié  à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • : Philosophe, Diplômé de l'Université de PARIS-IV-SORBONNE, Professeur de Philosophie des lycées et de l'Université Paul Verlaine, Houssein IBRAHIM HOUMED est également JURISTE en Droit des Affaires.
  • Contact

Recherche

Liens