Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 16:44
La succession de Guelleh se prépare dans la terreur et dans le sang...

Sans son Président autoproclamé, Monsieur Guelleh qui agonise depuis bientôt une semaine sur son lit de mort d’hôpital du Val-de-Grâce où il ne passe plus des grasses matinées, son régime est aux abois. Les affaires courantes sont gérées par l’incompétent cousin général autoproclamé, Zakaria Cheick Ibrahim qui entend perpétuer le rêve du clan sur la République de Djibouti. 

Amputé d’une jambe et abandonné à lui-même par Madame Kadra Mahamoud Haid, sa propre femme qui a d’autres chats à fouetter que de rester au chevet d’un malade difficile, nous apprenons ce matin, par le biais de Gita, un activiste de Facebook qu’elle aurait chassé du palais de Haramous la milice clanique de la Garde Républicaine pour la remplacer par celle de la police. C’est l’heure du règlement de compte. Comme si le Chef, l’Unique, le Fürher ne reviendra jamais.

Sans Chef, le régime de Guelleh vit des heures difficiles : la débandade et le règlement de comptes sont désormais monnaie-courante. On ne sait plus qui fait quoi, chacun donne des ordres suivie des contre-ordres et nous espérons que cette situation sera pleinement profitable à l’opposition qui ne doit pas rater cette opportunité pour assumer le destin d’un pays économiquement exsangue à cause de la défaillance d’un seul homme. 

Les Djiboutiens doivent désormais assumer leur destin…

Une opportunité leur est offerte grâce à la maladie de Guelleh, le simple bon sens leur commande de la saisir…

Houssein IBRAHIM HOUMED
Photo : La succession de Guelleh se prépare dans la terreur et dans le sang... Sans son Président autoproclamé, Monsieur Guelleh qui agonise depuis bientôt une semaine sur son lit de mort d’hôpital du Val-de-Grâce où il ne passe plus des grasses matinées, son régime est aux abois. Les affaires courantes sont gérées par l’incompétent cousin général autoproclamé, Zakaria Cheick Ibrahim qui entend perpétuer le rêve du clan sur la République de Djibouti. Amputé d’une jambe et abandonné à lui-même par Madame Kadra Mahamoud Haid, sa propre femme qui a d’autres chats à fouetter que de rester au chevet d’un malade difficile, nous apprenons ce matin, par le biais de Gita, un activiste de Facebook qu’elle aurait chassé du palais de Haramous la milice clanique de la Garde Républicaine pour la remplacer par celle de la police. C’est l’heure du règlement de compte. Comme si le Chef, l’Unique, le Fürher ne reviendra jamais. Sans Chef, le régime de Guelleh vit des heures difficiles : la débandade et le règlement de comptes sont désormais monnaie-courante. On ne sait plus qui fait quoi, chacun donne des ordres suivie des contre-ordres et nous espérons que cette situation sera pleinement profitable à l’opposition qui ne doit pas rater cette opportunité pour assumer le destin d’un pays économiquement exsangue à cause de la défaillance d’un seul homme. Les Djiboutiens doivent désormais assumer leur destin… Une opportunité leur est offerte grâce à la maladie de Guelleh, le simple bon sens leur commande de la saisir… Houssein IBRAHIM HOUMED

Partager cet article

Repost 0
Published by houssein ibrahim houmed - dans HOUSSEIN IBRAHIM HOUMED
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog dédié à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • Blog dédié  à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • : Philosophe, Diplômé de l'Université de PARIS-IV-SORBONNE, Professeur de Philosophie des lycées et de l'Université Paul Verlaine, Houssein IBRAHIM HOUMED est également JURISTE en Droit des Affaires.
  • Contact

Recherche

Liens