Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 23:03

Ie 19 octobre 1995, le juge Borrel était assassiné à Djibouti

 

En Hommage au juge Bernard Borrel sauvagement assassiné à Djibouti
En Hommage à sa femme Elisabeth Borrel et ses deux enfants
En Hommage à toutes les victimes de la dictature Djiboutienne

 

Le Juge Bernard Borrel a été assassiné le 19 octobre 1995 à Djibouti; Ses assassins courent toujours. Que s'est-il passé exactement en cette journée du 19 octobre?

Seul Monsieur Ismaël Omar Guelleh, le Président autoproclamé et orchestre central des crimes de guerre, génocide et crimes contre l'humanité serait en mesure de donner avec précision les détails de ce crime.
Seul Alain Romani, un fin affairiste corse qui fait partie de la mafia locale et qui accompagnait ce jour là le juge Borrel serait en mesure de nous livrer le récit du crime. Seul Hassan Said, le chef de services secrets djiboutiens nous en dira plus sur sa participation active.
Seul le Colonel Mahdi Ahmed Cheick, ex-chef de la gendarmerie nationale connue pour son antipathie occidentale pourrait nous décrire la scène du crime et nous en dire plus sur ce registre qui a disparu au check point du PK 51 que detenait la gendarmerie.

Bernard Nicolas, journaliste indépendant est allé à Djibouti. Dans ce reportage, il nous plonge dans le cœur de l'affaire Borrel, dans la Françafrique et ses pollutions morales, sans oublier le courage de Mohamed Saleh Alhoumekhani, l'homme a brisé l'omerta et relancé l'affaire. De nombreuses questions restent sans réponse: Pourquoi le juge Borrel a-t-il été assassiné? Quel est le degré de l'implication de la France dans cet assassinat? Dans le génocide anti-Afar? Pourquoi continue-t-elle à soutenir cette dictature sanguinaire depuis 40 ans? Ne se discrédite-t-elle pas en agissant de la sorte ? A quand la fin du diplomatiquement correct?

Le juge Borrel est mort il y a 19 ans. Sa veuve Élisabeth Borrel et ses deux enfants attendent que la Justice passe. La fin de l'émission est émouvante:

"Moi, je ne réclame pas de l'argent, je veux la vérité" conclut Élisabeth Borrel.

Une chose est y sûre: ceux qui ont assassiné le juge Borrel ne dorment pas tranquillement et ils sont hantés par son spectre chaque soir, comme par le spectre des autres crimes, à commencer par le commanditaire de cet assassinat, Ismaël Omar Guelleh, Alain Romani et le colonel Mahdi Ahmed Cheick, ex-chef de la Gendarmerie Nationale qui organisa le massacre d'Arhiba un matin du 18 décembre 1991.

Le courage de la vérité est ce qui guide nos actions chaque jour et nous voulons, aux côtés de Madame Borrel, savoir la Vérité.

Houssein IBRAHIM

http://www.dailymotion.com/video/xspmh_affaire-borrel-droits-de-suite_news

Ie 19 octobre 1995, le juge Borrel était assassiné à Djibouti En Hommage au juge Bernard Borrel sauvagement assassiné à Djibouti En Hommage à sa femme Elisabeth Borrel et ses deux enfants En Hommage à toutes les victimes de la dictature Djiboutienne Le Juge Bernard Borrel a été assassiné le 19 octobre 1995 à Djibouti; Ses assassins courent toujours. Que s'est-il passé exactement en cette journée du 19 octobre? Seul Monsieur Ismaël Omar Guelleh, le Président autoproclamé et orchestre central des crimes de guerre, génocide et crimes contre l'humanité serait en mesure de donner avec précision les détails de ce crime. Seul Alain Romani, un fin affairiste corse qui fait partie de la mafia locale et qui accompagnait ce jour là le juge Borrel serait en mesure de nous livrer le récit du crime. Seul Hassan Said, le chef de services secrets djiboutiens nous en dira plus sur sa participation active. Seul le Colonel Mahdi Ahmed Cheick, ex-chef de la gendarmerie nationale connue pour son antipathie occidentale pourrait nous décrire la scène du crime et nous en dire plus sur ce registre qui a disparu au check point du PK 51 que detenait la gendarmerie. Bernard Nicolas, journaliste indépendant est allé à Djibouti. Dans ce reportage, il nous plonge dans le cœur de l'affaire Borrel, dans la Françafrique et ses pollutions morales, sans oublier le courage de Mohamed Saleh Alhoumekhani, l'homme a brisé l'omerta et relancé l'affaire. De nombreuses questions restent sans réponse: Pourquoi le juge Borrel a-t-il été assassiné? Quel est le degré de l'implication de la France dans cet assassinat? Dans le génocide anti-Afar? Pourquoi continue-t-elle à soutenir cette dictature sanguinaire depuis 40 ans? Ne se discrédite-t-elle pas en agissant de la sorte ? A quand la fin du diplomatiquement correct? Le juge Borrel est mort il y a 19 ans. Sa veuve Élisabeth Borrel et ses deux enfants attendent que la Justice passe. La fin de l'émission est émouvante: "Moi, je ne réclame pas de l'argent, je veux la vérité" conclut Élisabeth Borrel. Une chose est y sûre: ceux qui ont assassiné le juge Borrel ne dorment pas tranquillement et ils sont hantés par son spectre chaque soir, comme par le spectre des autres crimes, à commencer par le commanditaire de cet assassinat, Ismaël Omar Guelleh, Alain Romani et le colonel Mahdi Ahmed Cheick, ex-chef de la Gendarmerie Nationale qui organisa le massacre d'Arhiba un matin du 18 décembre 1991. Le courage de la vérité est ce qui guide nos actions chaque jour et nous voulons, aux côtés de Madame Borrel, savoir la Vérité. Houssein IBRAHIM http://www.dailymotion.com/video/xspmh_affaire-borrel-droits-de-suite_news

Partager cet article

Repost 0
Published by houssein ibrahim houmed - dans HOUSSEIN IBRAHIM HOUMED
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog dédié à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • Blog dédié  à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • : Philosophe, Diplômé de l'Université de PARIS-IV-SORBONNE, Professeur de Philosophie des lycées et de l'Université Paul Verlaine, Houssein IBRAHIM HOUMED est également JURISTE en Droit des Affaires.
  • Contact

Recherche

Liens