Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 18:21
Le régime de Guelleh a fait de Djibouti une prison à ciel ouvert...

Depuis la crise post-électorale du 22 février 2012, une des caractéristiques du régime du Président autoproclamé réside dans une volonté irrationnelle de faire de Djibouti une prison à ciel ouvert. Gabode est devenue le lieu le plus sinistre de la capitale, un univers concentrationnaire qui rappelle Drancy où l’on inflige les traitements les plus dégradants de l’humanité.

Gabode, c’est d’abord la prison où le professeur Mohamed Elmi Rayeleh a été torturé avant de mourir des suites de ces mauvais traitements. 

Gabode, c’est aussi le lieu où se trouve détenu Mohamed Ahmed dit JABHA, le plus ancien prisonnier politique qui a été torturé et qui continue de subir les affres de la dictature djiboutienne qui a programmé sa mort. 

Gabode, c’est également ce même lieu où se trouvent arbitrairement détenus nos 3 Oulémas Abourahman Bachir, Mahdi GOD et Guirreh Meidal, qui sont les membres éminents du parti politique Model dont le vice-Président n’est autre que le Docteur Abatte Ebo Adou, Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris. 

Gabode, c’est enfin le lieu où se trouve détenu, dans l’arbitraire le plus total, depuis 21 jours, le Président du Mouvement pour le Renouveau démocratique (MRD) Daher Ahmed Farah. Malgré la relaxe et en violation totale de l’article 362 du Code de Procédure Pénale, DAF est toujours maintenu en détention : il est l’otage du régime. 

Ce soir, nous appelons le peuple Djiboutien à se mobiliser massivement et à exiger la libération immédiate et sans condition de tous nos prisonniers politiques.

Le droit doit triompher sur l’arbitraire et sur la force. 

Houssein IBRAHIM HOUMED
Photo : Le régime de Guelleh a fait de Djibouti une prison à ciel ouvert... Depuis la crise post-électorale du 22 février 2012, une des caractéristiques du régime du Président autoproclamé réside dans une volonté irrationnelle de faire de Djibouti une prison à ciel ouvert. Gabode est devenue le lieu le plus sinistre de la capitale, un univers concentrationnaire qui rappelle Drancy où l’on inflige les traitements les plus dégradants de l’humanité. Gabode, c’est d’abord la prison où le professeur Mohamed Elmi Rayeleh a été torturé avant de mourir des suites de ces mauvais traitements. Gabode, c’est aussi le lieu où se trouve détenu Mohamed Ahmed dit JABHA, le plus ancien prisonnier politique qui a été torturé et qui continue de subir les affres de la dictature djiboutienne qui a programmé sa mort. Gabode, c’est également ce même lieu où se trouvent arbitrairement détenus nos 3 Oulémas Abourahman Bachir, Mahdi GOD et Guirreh Meidal, qui sont les membres éminents du parti politique Model dont le vice-Président n’est autre que le Docteur Abatte Ebo Adou, Lauréat de la Faculté de Médecine de Paris. Gabode, c’est enfin le lieu où se trouve détenu, dans l’arbitraire le plus total, depuis 21 jours, le Président du Mouvement pour le Renouveau démocratique (MRD) Daher Ahmed Farah. Malgré la relaxe et en violation totale de l’article 362 du Code de Procédure Pénale, DAF est toujours maintenu en détention : il est l’otage du régime. Ce soir, nous appelons le peuple Djiboutien à se mobiliser massivement et à exiger la libération immédiate et sans condition de tous nos prisonniers politiques. Le droit doit triompher sur l’arbitraire et sur la force. Houssein IBRAHIM HOUMED

Partager cet article

Repost 0
Published by houssein ibrahim houmed - dans HOUSSEIN IBRAHIM HOUMED
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog dédié à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • Blog dédié  à toutes les victimes de la dictature djiboutienne- Houssein IBRAHIM HOUMED
  • : Philosophe, Diplômé de l'Université de PARIS-IV-SORBONNE, Professeur de Philosophie des lycées et de l'Université Paul Verlaine, Houssein IBRAHIM HOUMED est également JURISTE en Droit des Affaires.
  • Contact

Recherche

Liens